Notre Blog

How Blanco can help to solve current Benelux market challenges

Koen and Teo 22

L’ère numérique continue de faire rage et certains pensent que la situation actuelle du marché est un catalyseur qui incite les institutions financières à innover. Nous avons interviewé Koen Vanderhoydonk (CEO BeLux) et Theo Nout (COO) pour savoir quelles sont les tendances récentes qu’ils observent sur le marché du Benelux. Quelles sont les solutions proposées par Blanco pour ces développements?

Quelles tendances voyez-vous sur le marché du Benelux? 

Koen: En ce moment, l’ouverture des banques est à l’ordre du jour dans les banques du Benelux. La banque ouverte est une initiative européenne dont le PSD2 fait partie. En vertu de la législation PSD2, les clients peuvent donner à un tiers (une autre institution financière) accès à leur compte de paiement auprès de leur banque. Au début, les banques étaient plutôt méfiantes, car elles craignaient de perdre leurs clients au profit de ces tiers. Bien que cette législation ait fait beaucoup de bruit, elle a aussi considérablement ouvert le secteur financier.

Chez Blanco, nous faisons en fait quelque chose de similaire à ce que la PSD2 a rendu possible pour les transactions de paiement: Blanco est déjà en mesure de traiter les données d’investissement de 42 banques différentes du Benelux et nous nous agrandissons chaque jour. Toutefois, le traitement des informations relatives aux investissements est beaucoup plus complexe que les opérations de paiement. Une réglementation européenne concernant l’octroi de l’accès au compte d’investissement serait donc la bienvenue.”

Theo: Une autre tendance que nous observons est que le cloud computing est de plus en plus accepté et utilisé. Cette tendance a commencé il y a quelque temps, bien sûr, mais nous constatons aujourd’hui que des pays comme le Luxembourg autorisent également les institutions financières à stocker leurs données en dehors de leurs frontières nationales. Les institutions financières luxembourgeoises, tout comme les institutions financières d’autres pays européens, doivent se conformer aux règles d’externalisation (cloud). Cela peut encore empêcher certaines parties de le faire, mais cela signifie que Blanco, avec sa technologie basée sur le cloud, peut également devenir un acteur plus important sur le marché luxembourgeois.”

Quelles sont les difficultés rencontrées sur le marché du Benelux ?

Koen: Il est clair que la collecte et le traitement manuels des données sont encore une pratique courante sur le marché. Nous avons interrogé 50 bureaux familiaux et les résultats montrent clairement que 51% ont beaucoup de mal à agréger les données et 31% indiquent que c’est un travail complexe avec beaucoup d’interventions manuelles.”

Theo: La question est de savoir à quel niveau la collecte et le traitement manuels des données restent pratiques et quelles sont leurs limites à l’ère numérique. Il est souvent encore possible de se faire une idée du pouvoir total. Mais qu’en est-il de la compréhension du rendement sous-jacent et de la comparaison des rendements ? Et il est encore plus difficile d’agréger ces données.”

Comment Blanco offre-t-il une solution à ces défis?

Koen: Blanco continue de croître et nous voyons que nos produits sont prêts pour le marché européen. Le marché européen évolue et les besoins diffèrent d’un pays à l’autre, mais Blanco peut s’adapter facilement et réagir très bien. En Belgique, par exemple, Blanco peut répondre à la demande de questionnaires flexibles dans la rue d’embarquement. Nous sommes également en mesure d’agréger les données sur les clients et les investissements de différentes parties, un besoin qui existe aux Pays-Bas, mais certainement aussi en Belgique et au Luxembourg.”

Theo: Nous avons plus de 10 ans d’expérience dans la rationalisation des données provenant de différentes banques. Toutes ces banques fournissent des données dans leur propre format et à partir de leurs propres systèmes. Rendre ces données comparables et être capable de les traiter complètement dans d’autres systèmes n’est pas quelque chose que n’importe qui peut faire.”

Koen: Ce que nous offrons chez Blanco est unique sur les marchés luxembourgeois et belge. Nous offrons toute la chaîne de gestion des actifs de A à Z. En outré, nos solutions né sont pas seulement adaptées aux gestionnaires de biens. Les parties telles que les établissements d’investissement, les prestataires de services de paiement et les autres parties ayant une obligation d’enquête sur les clients dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d’argent”, comme les notaires et les avocats, peuvent s’adresser à nous. Nous avons beaucoup à offrir à ces parties à des prix très compétitifs.”

Abonnez-vous à la newsletter Blanco

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles, articles et invitations à des événements Blanco.

Savoir plus sur nos solutions ou nos prix

Contactez-nous via le numéro de téléphone ci-dessus ou contactez directement les membres de l’équipe Blanco, en vous rendant sur notre page de contact:
Contactez-nous

Découvrez vous-même notre technologie

Réservez dès maintenant une démonstration gratuite en ligne avec l’un des membres de notre équipe:
Réserver une démo