Notre Blog

Il est impossible d’accroître le succès des entreprise de technologies financières européennes sans « conditions de concurrence équitables »

European fintech success

Blanco appelle à une plus grande harmonisation en Europe

Bien que l’Union européenne soit un seul marché financier, il existe de nombreuses différences dans les réglementations pour les banques et les entreprises de technologies financières au niveau national. Par conséquent, l’Europe peut attendre longtemps avant de connaître davantage de succès dans le domaine des technologies financières, selon Joost Walgemoed, PDG de Blanco.

Surenchère réglementaire et différence d’interprétation 

« Le marché européen est un tout dans le domaine financier : l’échange de ressources financières entre tous les pays de l’UE est possible et de plus en plus facile. De plus en plus de réglementations sont également créées au niveau européen. Cependant, il y a encore beaucoup de différences au niveau des États membres en matière de réglementation des banques et des entreprises de technologie financière », a déclaré Walgemoed.

« Tout d’abord, il y à la surenchère réglementaire” : une législation nationale qui ajoute des règles ou des conditions aux règles européennes. Cela nuit à l’objectif de créer un marché européen unique dans lequel des économies d’échelle peuvent être réalisées. Outré la surréglementation, il existe également des différences d’interprétation de la législation européenne. Les superviseurs nationaux fournissent aux acteurs du marché des lignes directrices et des recommandations qui peuvent être très divergentes. Nous constatons ces différences d’interprétation nationales, par exemple, dans le test d’adéquation et de pertinence de MiFID II, et dans l’interprétation de la législation anti-blanchiment. »

Conséquences pour l’Europe

Walgemoed : « Tant que les règles relatives aux produits et services financiers sont différentes ou sont interprétées différemment dans chaque pays européen, il est difficile pour les entreprises de technologies financières et les banques de proposer ces produits et services en Europe de manière évolutive. Et c’est dommage, car ces fournisseurs ont également une fonction sociale : ils servent les personnes dites non bancarisées. En Europe, quelque 37 millions de citoyens n’ont pas accès aux services bancaires classiques. De nombreuses parties peuvent et veulent rendre les services financiers tels que la banque et l’investissement accessibles à tous, mais cela nécessite une législation européenne interprétée et appliquée de manière uniforme. C’est la seule façon de créer un terrain propice à une réussite encore plus importantes des entreprises de technologies financière européennes et donc à l’inclusion financière. »

Abonnez-vous à la newsletter Blanco

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles, articles et invitations à des événements Blanco.

Savoir plus sur nos solutions ou nos prix

Contactez-nous via le numéro de téléphone ci-dessus ou contactez directement les membres de l’équipe Blanco, en vous rendant sur notre page de contact:
Contactez-nous

Découvrez vous-même notre technologie

Réservez dès maintenant une démonstration gratuite en ligne avec l’un des membres de notre équipe:
Réserver une démo